Où sommes nous ?

Retour

Naples

3e ville d'Italie approchant le million d'habitants en 2016 (4 millions en comptant l'aglo entière), capitale de la région de Campanie, Naples traine une sulfureuse réputation mêlant Mafias, insécurité, nuées de scooters et crasse.
Si les 2 derniers points restent vrais, la ville est devenue une destination touristique de choix, plaisante à visiter.

Les nombreux blogs de voyages vous sortent à chaque fois LA liste des choses à visiter dans Naples et sa banlieue. Certains se targuent même d'être des "influenceurs" et leur périple ressemble plus à la liste de leurs sponsors qu'à autre chose et on perd, par la même, toute critique.
Sauf qu'avec 2 enfants d'une dizaine d'années, enchaîner les km (à pieds) et les visites de musées ne se fait pas trop : nous avons donc fait le tri dans les visites, un choix de ce qui NOUS paraissaient intéressant, visites donc tout sauf exhaustives mais bon, le choix est fait.

Eté 2017

Crevons l'abcès d'office, à la sortie de la gare Piazza Garibaldi la ville fait pâle figure : Comme beaucoup de grandes villes méditerranéennes, nos narines sont assaillies par l'odeur de l'urine (pourtant, nous n'y avons pas vu le moindre chat), tout est graphé même (et surtout) dans les quartiers historiques et le sol est jonché de détritus ... franchement, même la sortie de Gare de Lyon à Paris, ne donne pas cette impression.

Quand on parlait d'insécurité : de tout notre séjour, c'est le seul endroit où notre sac à dos a été visité (dommage, il n'y avait que des bouteilles d'eau) et où nous avons vu des joueurs de Bonneteau. Partout ailleurs, des quartiers les plus touristiques à ceux "de passages", les gens sont très accueillants et toujours prêt à aider ... même quand vous ne demandez rien.

Circuler dans Naples

Nous avions cru que le métro (enfin, ici il s'agit plus d'une sorte de RER) serait une bonne idée pour se balader dans la ville, surtout que les billets ne sont pas excessifs et à la durée. Mais, on comprend rapidement pourquoi l'autochtone préfère sa voiture ou le scooter : la fréquence est relativement basse (toutes les 20 minutes tout au plus), lent et ... suivant une logique qui leur est propre ! En fin d'après midi, nous avons croisé 5 trains circulant dans le sens inverse avant de voir venir le nôtre en direction du centre. Même les locaux étaient super contents !

Nous avons lu aussi qu'il existait des bus à impérial qui font le "circuit touristique" ... sauf qu'ils évitent la vielle ville (et pour cause vu l'étroitesse des rues) et donc sans grand intérêt pour nous ! Sans doute plus indiqué pour rejoindre les lieux les plus excentrés.

La rue Spaccanapoli

Le centre historique s'étend de la piazza Garibaldi au Montésanto que surplombe le château de Sant'Elmo. Il s'agit de ruelles étroites, où parfois les voitures passent, où toujours les scooters passent, avec bien entendu le linge qui pend aux fenêtres : typique s'il en est !

Le quartier s'articule autour des 3 rues parallèles orientées est-ouest appelées decumani reliées entre elles par de petites ruelles : les vicoli. Pour ces 2 km, il faut bien compter 1/2 journée.

Ces vicoli ne sont pas toujours avenantes, mais on se surprend à y trouver, côtoyant les tags et une crasse certaine, de petites chapelles joliment décorées et enluminées, parfois même éclairées de néons.


Visitez :
La liste de nos voyages
Nos sorties Ski et rando
Copyright Laurent Faillie 2001-2017
N'oubliez pas d'entrer le mot de passe pour voir aussi les photos perso.
Contactez moi si vous souhaitez réutiliser ces photos et pour les obtenir avec une plus grande résolution.
Visites durant les 7 derniers jours Nombre de visites au total.

Vous pouvez laissez un commentaire sur cette page.