Où sommes nous ?

Premier contact avec le Guitar

En présentant son BananaPI comme un clone du Rasberry, LeMaker avait subi l'ire de la communauté de ce dernier (et surtout de l'inénarrable « fondation ») : pâle copie, atteintes aux copyrights (mais évidemment sans apporter la moindre preuve), copieur … On a tout entendu surtout de personnes n'ayant bien sûr jamais posé la main sur la carte.
Erreur marketing s'il en est vu que notre brave banane ne partage avec son illustre « modèle » que son connecteur d'extension, sa taille et une certaine compatibilité logiciel … pas de quoi fouetter un chat.

Les BananaPI, BananaPro et le Guitar

LeMaker revient avec une nouvelle carte : le Guitar. Cette fois si, le concept est totalement nouveau, et fort heureusement, plus aucune référence n'est faite au Raspberry hormis bien sûr pour le connecteur 40p.

Notes

Ecran LCD et caméra CCD ne font pas bon ménage : les vidéos présentées ici seront donc parfaitement ... pourries. Elles ne reflètent ni la qualité de ma TV (excellente au demeurant), ni celle du Guitar : le but est uniquement de montrer la réactivité de la carte, rien de plus.

Présentation de la carte

On ne peut plus vraiment parler d'un Single Board Computer, car le Guitar est composé :

C'est donc plus un SOM (System On Module) comme l'est le « Raspberry Pi Compute Module » : la comparaison s'arrêtera là, le Guitar à beaucoup plus de possibilités de connexions que ce dernier et, comme je le disais, plus aucune référence n'est heureusement faite vers ce dernier.

Cette architecture est censée faciliter de développement de cartes « adaptées et personnalisées à différents besoins » … sauf qu'il serait étonnant que qui que ce soit soit capable de créer la moindre carte en dehors de LeMaker si ces derniers ne publient pas plus d'informations que pour le BananaPro.
Cependant, comme la carte CPU embarque sa propre flash, on peut imaginer des applications comme les fameuses bornes d'arcades JAMMA des années 80/90 : on change la carte CPU pour changer totalement le jeu de la borne et ce, avec une meilleure protection logiciel qu'avec un disque dur ou une simple carte mémoire.

Côté performances, exit le double core Allwinner A20, bonjour les 4 coeurs de l'Actions Semi S500 épaulé par 1 ou 2 Go de RAM DDR3, une mémoire Flash eMMC de 8 Go (qui sera peut-être optionnelle). La carte est vendue comme étant l'une des premières à supporter Android 5.0.

Enfin, la carte s'alimente en 5 à 12 volts, 2 Ampères par un connecteur rond plus classique que les micro USB des Bananas. Du coup, on ne peut plus réutiliser les « transfo » des téléphones portables et autres tablettes, mais il y aura moins de pertes si l'ont doit fournir une plus grande intensité .
Mais un SBC a-t-il vraiment besoin d'une telle puissance ? (24W, c'est bon pour de l'Intel, pas pour ces procs ARM). En fait, d'après LeMaker, c'est parce que les 2 ports USB2 peuvent fournir jusqu'à 1,7A et jusqu'à 1,3A pour l'USB3 … visiblement sans que cela ne passe par le PMU.

Mon côté bidouilleur se réveille alors : ne serait-il possible d'alimenter un BananaPI/Pro depuis un Guitar par un câble USB et même les faire communiquer entre eux grâce au mode USB Gadget. Reste à trouver une utilisation .

Premier démarrage

… pas fameux : le démarrage se termine par un beau message d'erreur dû à un fichier manquant pour LXDE. Si la qualité des logiciels fournis par LeMaker ne sont pas toujours au top, la faute revient ici aux développeurs d'Ubuntu : d'autres SBC ARM souffrent du même problème (mouai, Ubuntu quoi !)
Il suffit de supprimer le répertoire ~lemaker/.config pour que les choses rentrent dans l'ordre (d'ailleurs, au passage, le mot de passe de ce compte ainsi que celui de root est aussi « lemaker »)

Du fait d'une erreur dans la configuration du kernel (ce coup-ci imputable à LeMaker), la résolution est fixée à 1024x600 … sans possibilité d'en changer par les préférences. Plus loin, nous verrons comment passer en FullHD.
A cette résolution, l'interface est réactive, le Wifi immédiatement trouvé même si la majorité de mes tests se feront en filaire.

Sur ma machine de test, Lubuntu est installées. Je ne vais pas faire ici une revue de cette distribution : ce n'est pas le but. Mais pour ceux qui la connaissent pas, il faut savoir :

Les concepteurs de Lubuntu Jessy ont quand même réussi l'exploit de mettre des trucs … qui ne fonctionnent simplement pas ! Au premier chef, Epiphany, le navigateur web par défaut :

Allez … poubelle.
Pour toujours rester dans les problèmes uniquement liées à Ubuntu (et non à la carte elle-même), il manque des choses pourtant simples (voir même indispensables) comme le fait de pouvoir monter un disque distant dans PCManFM.

On l'aura compris, Lubuntu est loin d'être la distribution idéale pour faire une démonstration des possibilités d'une nouvelle machine. Et si pour un bidouilleur comme moi, qui en a déjà soupé des Ubuntuneries, ça passe, on frémit de faire faire ce genre de tests à un journaleux bien formaté au wintel. Mauvaise image pour la machine, mauvaise image pour Linux en général !

Depuis, d'autres distributions sont disponibles pour le Guitar, dont Ubuntu Mate qui semble plus fournit et mis en avant par LeMaker. Je n'ai pas le temps de réinstaller la machine, ça sera pour un prochain billet.

Bidouillons Lubuntu pour voir ce que vaut vraiment Guitar …

Passons au FullHD

Comme je le disais, le kernel fourni est configurée pour un affichage en 1024x600 … pour passer au Full HD, il suffit de changer le fichier dtb (fichier de description du hard pour ceux qui ne connaissent pas) par celui fourni par ELAR-System voir http://forum.lemaker.org/thread-22553-1-1.html.
A noter que LeMaker a indiqué qu'il ferait les modifs nécessaires pour les prochaines versions.

J'en ai profité pour mettre aussi à jour le kernel car ils indiquent avoir aussi corrigé certains bugs : je n'ai pas plus approfondi.

Reboot en FullHD : ce coup-ci on ressent une petite latence lors des mouvements de sourie comme ce fût le cas avec le BananaPro … mais, franchement, c'est pour être pointilleux, rien de vraiment gênant.

Passons le clavier en Français

Le clavier est évidement en US par défaut. Pour le passer en Français, il suffit d'utiliser la commande standard sous Ubuntu, à savoir en tant que root.

dpkg-reconfigure keyboard-configuration

Ça chauffe !

Alors que l'A20 d'un Banana tiédi à peine en fonctionnement, on s'aperçoit rapidement que le S500 chauffe énormément même à vide : Après 30 minutes de fonctionnement, le CPU affiche déjà 56°C et le MPU 42°C pour une température ambiante de 18 °C.

Le CPU et son PMU exposent leurs températures respectivement par /sys/devices/virtual/thermal/thermal_zone1/temp & /sys/devices/b0170000.i2c/i2c-0/0-0065/atc2603c-hwmon.0/ic_temperature.
On va donc pouvoir suivre l'évolution de ces températures par le script suivant :

#!/bin/bash

while true
do
	echo '---'
	awk '{ print "MPU : " $1/1000 }' /sys/devices/b0170000.i2c/i2c-0/0-0065/atc2603c-hwmon.0/ic_temperature
	awk '{ print "CPU : " $1/1000 }' /sys/devices/virtual/thermal/thermal_zone1/temp
	awk '{ print "Frq : " $1/1000 " Mhz" }' /sys/devices/system/cpu/cpu0/cpufreq/scaling_cur_freq
	sleep 1
done

Premiers tests de visionnage de vidéo avec le player intégré

Désolé, pas de vidéo, car le résultat est vraiment trop dégradée et ne donnerait pas une image correcte de la carte.

A noter que les vidéos ont préalablement été copiées dans /tmp qui est lui-même monté en ram (tmpfs) pour éliminer toutes latences qui pourraient être dues à la eMMC.

Mes tentatives pour le faire en suivant les instructions de LeMaker ont été infructueuses : qu'importe, je ne vais pas m'acharner, le problème sera solutionné dans les versions définitives (je consacrerai un autre billet pour Ubuntu Mate dès que je trouverai le temps de réinstaller mon Guitar).

Par contre, la température, hou là là : le CPU dépasse les 90°C ce qui est, avouons-le, vraiment trop haut. Pour moi, c'est vraiment une déception : avec une telle température, je ne vois pas comment on pourrait profiter des ressources inutilisées du CPU par des tâches de fond. Dommage : le multitâche fonctionne correctement et la machine reste réactive.
LeMaker indique que des radiateurs équipperons les CPU et PMU dans une future évolution de la carte … mais dans ce cas, ils devront être relativement petits (et donc pas super efficaces) pour permettre d'utiliser le connecteur 40p. Et ça aurait pu être pire : ici ces composants se trouvent sur la face supérieure de la carte et non en dessous comme sur les Bananas.

Lorsqu'une température trop importante est détectée, la fréquence du CPU est ramenée par le kernel à sa valeur la plus basse … avec les impacts qu'on devine sur les perfs de la machine : sans dissipation efficace, plafonner la fréquence du CPU à 1Ghz voir moins peut permettre d'avoir de meilleurs résultats que de laisser faire ces fluctuations. Comment le faire, c'est expliqué sur le wiki : http://wiki.lemaker.org/LeMaker_Guitar:CPU_frequency_scaling

Belle transition pour parler de …

La doc

Heu, par contre, il reste pas mal de fautes de frappes, d'orthographes (je sais, je suis mal placé), voir même de syntaxes des commandes données … A améliorer !

Contrairement à BananaPI/BananaPro pour qui s'est venu plus tard, un Wiki est déjà en ligne au moment de la mise en vente du Guitar : http://wiki.lemaker.org/LeMaker_Guitar
Il contient pas mal d'informations techniques entre autre sur la façon de construire son propre kernel, diverses configurations dont l'accélération matériel. LeMaker a par ailleurs confirmé avoir un bon support de la part d'Action Semi quand au support Linux de son SoC et surtout du GPU. Allwinner devrait en prendre de la graine !

Le GIT de LeMaker contient les sources du kernel et des librairies d'accélérations graphiques :

Peut-on surfer ?

Pour ne pas rester sur le cuisant échec d'Epiphany, installons Iceweasel (firefox)

apt-get install iceweasel

Et là bien sûr, ça marche : la vitesse n'est serte pas compétitive avec un PC moderne, mais sans doute suffisante pour la plupart des activités … tant qu'il ne s'agit pas de visionner des vidéos flash où là, ça saccade.

Les sites lourds en Javascripts/AJAX tel que google's Maps passe sans problème. Un très bon point.

Mais le CPU joue toujours les radiateurs : Lors de la navigation, la température du CPU se stabilise aux environ de 70°C (toujours 18°C ambiant). C'est à nouveau beaucoup : mon i7 par exemple, pour la même activité ne dégage qu'un raisonnable 50 °C.

Disque USB

Le Guitar dispose d'un port USB 3, que je n'ai pu tester faute de câble (de toutes façons LeMaker indique qu'il n'est que très partiellement supporté) et de 2 ports USB2.

Mes tests de copie d'un fichier de 6,5 go d'un disque USB Segate 9KW2AG-502 vers /dev/null me donne un taux de transfère de 24,14 Mo/s … contre 71,62 Mo/s sur mon BananaPI en SATA ! Sans commentaire.

Réseau

Le transfère par scp du même fichier de 6,5 Go entre le Guitar et le BananaPI sus nommé se fait à la vitesse de 8,3 Mo/s.
Contrairement aux Bananas, le Guitar est scotché à 100 Mb/s ... ce qui est de toutes façons la vitesse de mon réseau.

Conclusions

Le manque de port SATA, mais surtout les problèmes de température font que je privilégierais un BananaPI/Pro pour un NAS, un serveur Multimédia ou de la domotique.

Pour un gros besoin en puissance de calcul, les 4 cœurs seraient intéressants … mais il faudra alors réussir à maitriser la gabgie calorifique du S500 : radiateurs, dissipation active (ventilateur) dans un boitier (très) bien aéré et dans une position verticale si ajout d'une carte d'extension sont de rigueur ! Mais même dans ce cas, il faudra surveiller les températures atteintes et la stabilité en fréquence du proc.

Par contre, la carte serait idéale pour une borne de présentation multimédia surtout avec l'accélération graphique activée. Ou encore pour l'émulation d'une ancienne console vidéo où ses 4 cœurs feront merveille (à nouveau, en faisant attention à la chaleur dissipée). Dans ce cas, il rentre en concurrence frontale avec le RaspberryPI 2 : mais n'oublions pas que sur ce dernier les IOs, l'USB et le réseau passent par un seul et même canal (d'où des performances pathétiques), alors qu'il n'y a pas de tels goulets sur le Guitar.


Visitez :
La liste de nos voyages
Nos sorties Ski et rando
Copyright Laurent Faillie 2001-2017
N'oubliez pas d'entrer le mot de passe pour voir aussi les photos perso.
Contactez moi si vous souhaitez réutiliser ces photos et pour les obtenir avec une plus grande résolution.
Visites durant les 7 derniers jours Nombre de visites au total.

Vous pouvez laissez un commentaire sur cette page.