Où sommes nous ?

Retour

Alimentation

Les ESP sont vraiment très chatouilleux sur leur alimentation, d'autant plus que leur consommation est loin d'être constante : de quelques microAmpères (μA, 10-6A) à plusieurs centaines de milliAmpères (mA, 10-3A) lors des transmissions WiFi. Une alimentation un peu faiblarde ou mal stabilisée, du câblage trop résistant et c'est le crash assuré.

Filtrer les pics d'intensité

La solution est classique : installer un gros condensateur sur les broches d'alimentation. Mais le corollaire est que, l'ESP verra la tension monter "lentement" à la mise sous tension : crash !

Pour éviter ce problème, j'ai mis une diode entre le VDD et la broche CH_PD :  La tension de seuil de cette dernière fera que l'ESP ne démarrera que lorsque la charge du condensateur sera suffisante.

Utilisation

Quel que soit le type d'alimentation, je mets systématiquement cette capa pour sécuriser les pics d'intensité. Elle doit être au plus proche de l'ESP.

Par un régulateur

C'est évidemment la solution la plus "fiable" : elle permet d'avoir la régulation a proximité immédiate de l'ESP et donc de s'affranchir autant que faire ce peu de la résistance des câbles et connexions.

Sur une planche a pain, ce genre d'alimentation permettant d'avoir à la fois les 3,5 et 5 volts est parfaite. Sur la mienne, il est possible de sélectionner la tension sur chacune des rampes, voir même de ne pas en alimenter une si nécessaire.

Des cartes plus petites et ne fournissant généralement qu'une seule tension peuvent être implantées sur votre montage définitif.

Utilisation

Attention à la qualité de l'alimentation

Attention aux transfos à bas coup du dernier millénaire ou des alimentations à découpages qui ont déjà bien vécues : elles ne sont plus si stabilisées que ça ... même après ce genre de régulateur.
Du coup, grosse capa nécessaire entre Vcc et la masse comme décrit ci-dessus sous peine de crashs.

Par diodes

Lorsque l'on a un montage déporté alimenté par des batteries, chaque économie d'énergie importe ... du coup, la faible consommation des régulateurs en diminue l'autonomie.

Prenons le cas d'une batterie USB, si on y regarde de près, le but est de diminuer les 5V de la dite batterie à un 3,3V acceptable par l'ESP. Or, insérer une diode provoque une chute de tension appelée "tension de seuil" qui dépend de la technologie employée : 0,6 volt pour les diodes au Silicium généralement employées de nos jours.

En chaînant 3 diodes, on obtient une tension de

5 - 3*0.6 = 3,2 Volts

Exactement ce qu'il nous faut !

Utilisation

Utilisation : alimentation stable par batterie. Les alimentations fillaires ne sont généralement pas suffisament stabilisées : dans ce cas, j'insère un "powerbank" entre l'alimentation et l'ESP.

Attention : un DHT22 nécessite vraiment une alimentation à 3,3 volts minimum. En dessous, il ne fonctionnera pas.


Visitez :
La liste de nos voyages
Nos sorties Ski et rando
Copyright Laurent Faillie 2001-2018
N'oubliez pas d'entrer le mot de passe pour voir aussi les photos perso.
Contactez moi si vous souhaitez réutiliser ces photos et pour les obtenir avec une plus grande résolution.
Visites durant les 7 derniers jours Nombre de visites au total.

Vous pouvez laissez un commentaire sur cette page.