Retour
La pointe du Raz
28 Juillet 2001
- 285 ko -

Le Cap Sizun

Situé à la proue de l'Europe continental, l'extrémité du Cap Sizun a su conserver son côté sauvage et majestueux.

Lieu hautement touristique et réputé dans le monde entier, cette « fin du monde » fût longtemps saccagé par l'afflux touristique et des constructions commerciales anarchiques. Au début du XXè siècle, cinq hôtels accueillent les touristes fortunés sur la pointe elle-même. Pendant la seconde guerre mondiale, les allemands y établissent une base militaire (mais sans doute pas à cause de la beauté du site !), et détruisirent tous les bâtiments lorsqu'ils l'abandonnèrent.

- 59 Ko -- 63 Ko -- 59 Ko -- 269 Ko -
- 62 Ko -- 57 Ko -- 275 Ko -- 59 Ko -

Mais très vite, les baraques de marchandes reprennent leur territoire, de manière anarchique. Là où l'océan n'avait pas réussi à faire reculer la terre, les touristes, leurs véhicules et les commerçants qui les espéraient, étaient en passe de la désertifier, de la ruiner. D'autant plus qu'une centrale nucléaire était prévu à quelques kilomètres seulement de la pointe ...

- 271 Ko -- 271 Ko -
Même par temps calme,
les courant sont très forts
- 270 Ko -

Heureusement, l'écologie est dans l'aire du temps, et, une fois rachetée la mosaïque de propriétés qui rendaient impossible quelque action que ce soit sur les 200 hectares du cap Sizun, le Conservatoire du littoral a entrepris une action d'envergure pour rendre le site à la nature : l'immense parking des années 60 est retiré à 800 mètres dans les terres, les cabanes des marchants et les hôtels sont détruits.

- 272 Ko -- 61 Ko -
Notre Dame des Naufragés
- 60 Ko -
Le sémaphore

Le visiteur doit maintenant payé pour garer sa voiture près de la pointe du Raz, mais en contre partie, une navette fonctionnant au gaz naturel, peut l'amener presque au bord de la mer, l'accès est aménagé pour les personnes à mobilité réduite sans massacrer le paysage et un diaporama émerveillera le visiteur et permet d'en savoir plus sur les légendes qui entoure le cap : la ville d'Is, les naufragés qui attirent à eux le passant égaré ...

- 62 Ko -- 62 Ko -
Les rochers sont aménagés et le touriste moyen peut s'aventurer très loin. Mais les quelques derniers mètres demandent quant méme un peu d'agilité
- 62 Ko -

De notre coté, nous avons préféré nous garer au parking de la baie des trépassés et de poursuivre à pied jusqu'à la pointe : belle balade par un temps magnifique (juste un peu de brume montant de la mer limite un peu la vue) permettant de découvrir les superbes falaises hautes de 72 mètres. Beaucoup de superlatifs mais le site le vaut vraiment, comme on peut le voir sur ces photos. Après avoir dépassé le seul bâtiment qui subsiste sur la pointe, le sémaphore, et la statue de Notre Dame des Naufragés, on se retrouve face à un large panorama. Par temps clair, on peut voir les phares d'Ar Men et de Tévennec et même la terrible île de Sein.


Visitez :
La liste de nos voyages
Nos sorties Ski et rando
Copyright Laurent Faillie 2001-2017
N'oubliez pas d'entrer le mot de passe pour voir aussi les photos perso.
Contactez moi si vous souhaitez réutiliser ces photos et pour les obtenir avec une plus grande résolution.
Visites durant les 7 derniers jours Nombre de visites au total.

Vous pouvez laissez un commentaire sur cette page.